Stoppt die Vorratsdatenspeicherung! Jetzt klicken &handeln! Willst du auch an der Aktion teilnehmen? Hier findest du alle relevanten Infos und Materialien:
Auf Deutsch umschaltenSwitch to english
index des pays

24.12.2003:
Noël est la fête familiale par excellence, alors après une si longue période loin de la famille, nous nous faisons une joie immense d'être entourés de notre famille et de nos amis le soir du 24 décembre. Le sapin de Noël est plus grand que d'habitude, la montagne de cadeaux aussi... et après cinq heures d'un repas marathon, nous l'avons reconnu: nous sommes de retour à Paris!
Entre deux gueuletons, nous retrouvons le plaisir du voyage et partons découvrir Paris avec un regard de touriste: Sacré-Cœur, Notre Dame... des Monuments à chaque coin de rue!
Puis les dernières heures de l'année approchent et nous les fêtons au pied du symbole du pays - la Tour Eiffel - en nous souhaitant une année 2004 aussi belle et riche en évènements que l'a été l'année précédente!

14.12.2003:
L’émotion est grande le 14 décembre à 5 heures du matin alors que nous atterrissons en France, remettant ainsi les pieds sur le territoire européen après 20 mois d’absence ! Le comité d’accueil est là : famille et amis, toujours présents au poste! Nous fêtons notre retour pendant des heures, et des jours ... Le Champagne remplace l’eau du robinet! Le choc des cultures et des températures est grand, mais la joie aussi!

08.12.2003:
Kuala Lumpur nous ouvre ses portes pour la quatrième fois du voyage et une fois de plus, nous tombons sous les charmes, évidents ou cachés, de cette belle métropole. La fin de notre séjour en Asie approche alors nous courons pendant une semaine afin d’organiser notre retour, de planifier le transport maritime de la voiture et surtout de se défouler d’une crise de shoppingite très aigue !
En fin de journée, les petits restaurants de nuit ouvrent aux alentours de notre hôtel et c’est là que nous passons nos soirées, ne nous lassant pas des merveilles culinaires de l’Asie. Enfin, les deux jours «J» arrivent : nous amenons Gypsy au port, où, enfermée dans son container, elle prendra le cap pour de nouveaux horizons! Et le lendemain, c’est à notre tour de partir ... Bye, Bye, KL ! Bye, Bye, Malaisie ! Bye, Bye, l’Asie !

02.12.2003:
Après trois mois et demi d’absence, nous remettons les pieds en Malaisie, ce pays que nous aimons tant! Nous retrouvons la gentillesse extrême des malais et leur horrible manière de conduire. Cette fois-ci, nous découvrons une nouvelle région: le nord-ouest de la Péninsule, connu surtout pour l’île de Penang, un ancien port de commerce anglais qui aurait pu subir le même destin que Singapour. De nos jours encore, on trouve sur l’île un commerce très vivant et des influences très hétéroclites: anglais, chinois, indiens et malais y ont élu domicile depuis des générations.

27.11.2003:
C'est avec un peu de nostalgie et peu de temps que nous traversons la longue Thailande de haut en bas: 2000 kilomètres qui séparent Chiang Mai tout au nord de Hat Yai tout à la frontière malaise. Des heures de conduite entrecoupées par des visites plus futiles pour voir combien la Thailande change: la fraicheur des montagnes du nord laisse place a la châleur humide de la plaine centrale où poussent les rizières nouvellement plantées. Encore plus au sud, nous traversons l'isthmus de Kra, la section la plus fine de Thailande avec à peine 53 kilomètres de large. Ici, seul un fleuve nous sépare du Myamnar, l'ancienne Birmanie. Puis, nous atteignons le paradis des vacanciers: les plages de la côte ouest autour de Phuket et de Krabie attirent les touristes du monde entier. Il faut dire que les belles plages de sable blanc sous les cocotiers et la mer calme et turquoise ont vraiment de quoi plaire! La Malaysie approche ainsi, et l'influence se fait plus sentir chaque jour. Le nombre de mosquées commence a égaler celui des temples bouddhistes!

20.11.2003:
À l'ouest de Chiang Mai s'élèvent des montagnes superbes dont les massifs remontent en Chine et au tibet. Pendant une semaine, nous explorons cette region où les routes oscillent sans cesse entre 500 et 1500 mètres d'altitude. C'est dans ces montagnes que vivent des tribus exceptionnelles: les Karens, les Lu Miens, les Akhas, les Lahus, les Hmongs et les Lisus. Peuples itinerants entre le Laos, la Thailande et le Myamnar, ces éthnies ont vécu jusqu'a présent en défrichant les collines boisées pour y cultiver du riz, des légumes et surtout de l'opium dont ils sont les grands spécialistes. Le gouvernement thai s'étant lancé dans un programme de lutte contre la déforestation et contre la drogue, ces tribus doivent faire face à de grands changements. Néamoins, cela ne les empêche pas de conserver leur culture specifique: leurs langues, leurs coutumes et religions et surtout les costumes riches en couleurs et en bijoux portés par les femmes de chaque éthnie!


Pages:  26 25 24 .. 1 
Laisses nous ici ton adresse email et nous t´informerons des actualisations de ce site internet!